Site Loader
Long-tail dive boat, Koh Adang

De retour sur le continent après avoir quitté Penang, nous roulons 65 kilomètres sur une grosse route pas si intéressante (si ce n’est le cap des 1000 kilomètres !) jusque Guar Chempedak. Heureusement, le jour suivant nous emmène sur des jolies routes rurales dans l’état de Kedah entre des villages de pêcheurs avec des bateaux colorés, des rizières, des bananiers et un littoral où les gens sont accueillants. À Kuala Kedah, on a même la chance de se faire offrir le repas par le propriétaire du restaurant où nous sommes allés. Après 96 kilomètres, nous arrivons à la ville de Kangar où nous passons la nuit.

Armand & Johanna at Jalan Kampung Kuala Kerpan
Armand & Johanna at Jalan Kampung Kuala Kerpan

Après à peine deux jours de vélo, on fait déjà notre prochaine pause car nous retrouvons des amis à Langkawi. En effet, vendredi, nous embarquons depuis Kuala Perlis vers l’île principale de Langkawi dans un ferry “roll-on/roll-off” et nous les rejoignons le soir. Notre première impression de Langkawi est que les îles voisines sont jolies mais que l’île principale est surdéveloppée avec des bâtiments très laids.

Langkawi Ro-Ro Ferry Services Kuala Perlis-Langkawi
Langkawi Ro-Ro Ferry Services Kuala Perlis-Langkawi

Samedi, nous commençons notre visite de l’ile avec un tour en téléphérique et “sky bridge” sur le mont Gunung Mat Chinchang. Bien que le prix soit exorbitant, la vue en vaut la peine et la passerelle est spectaculaire. Après le lunch, on fait une croisière dans les mangroves de Kilim Geoforest Park au coucher de soleil, qui fut une expérience assez sympa. Nous avons pu voir des animaux sauvages tels que des aigles pêcheurs à poitrine blanche, des milans sacrés et les habituels macaques à longue queue. La visite est devenue encore plus mémorable quand nous avons dû pousser le bateau à marée basse au retour.

Mangrove cruise at low tide, Kilim Geoforest Park, Langkawi
Mangrove cruise at low tide, Kilim Geoforest Park, Langkawi

Dimanche, nous avons réservé un tour d’île en île vers les îles du sud de Langkawi. Le premier arrêt est au lac de la vierge enceinte sur Pulau Dayang Bunting, qui en deux mots concentre tout ce qui ne va pas avec le tourisme malaisien : plein de frais cachés (entrée non incluse dans le tour mais le bateau y va quand même d’office, interdiction de nager sans gilet de sauvetage qui sont disponibles à la location pour un prix élevé, etc.), musique à fond, horribles constructions et pédalos, et la plupart du sentier “fermé pour maintenance” alors qu’on a payé le prix plein. Après cette expérience très désagréable bien qu’assez révélatrice, nous continuons vers Pulau Singa Besar où nous voyons de nouveau des aigles pêcheurs à poitrine blanche et milans sacrés. Le dernier arrêt est sur la belle plage blanche de Pulau Beras Basah, où les singes tendent malheureusement à être très agressifs à force d’être nourris par tellement de touristes. L’après-midi est plus relax avec un lunch, encore un peu de plage et quelques bières à l’hôtel avant que nos amis ne prennent leur avion.

Brahminy kite
Brahminy kite

Pour être clair, malgré notre frustration envers le modèle de tourisme de Langkawi qui n’a clairement pas l’air durable, on a passé un super week-end et du bon temps.

Langkawi Sky Bridge
Langkawi Sky Bridge

Lundi matin, nous disons au revoir à la Malaisie et prenons un speedboat vers l’île de Koh Kipe en Thaïlande. On est transféré dans un bateau Thaï typique avec nos vélos pour la dernière étape du voyage vers l’île (seulement quelques centaines de mètres). À Koh Lipe, le bureau d’immigration est littéralement sur la plage ce qui est assez atypique. Après avoir nos passeports tamponnés, on se dirige vers l’hôtel un kilomètre plus loin. Les plages de Koh Lipe sont comme des cartes postales avec eau turquoise et cocotier. L’île est également surdéveloppée mais de manière beaucoup plus jolie que Langkawi. Nous passons l’après-midi à explorer l’île et faire du snorkeling au-dessus du récif coralien près du resort.

Long-tail boats at Sunrise Beach, Koh Lipe & Koh Adang in the background
Long-tail boats at Sunrise Beach, Koh Lipe & Koh Adang in the background

Mardi matin, nous embarquons dans un bateau traditionnel pour deux plongées. Nous allons à Ko Yang qui est à environ 45’ de Koh Kipe, près de l’île plus grande de Koh Adang. Sous l’eau, bien que la visibilité soit seulement 5-8 mètres (pas terrible pour des eaux tropicales), nous avons la chance de voir pas mal de corail, des bancs de poisson fusilier, des crevettes dansantes, des nudibranches, un poisson scorpion, une rascasse, deux tortues imbriquées, et même le très venimeux (mais pas agressif) serpent de mer bagué. De retour sur Koh Lipe, nous profitons d’une bière sur une plage calme au coucher de soleil.

Johanna & Armand diving at Ko Yang East
Johanna & Armand diving at Ko Yang East

Mercredi, après environ 5 jours d’activités sur des îles mais peu de progrès sur la carte du monde, nous embarquons dans un speedboat qui nous ramène sur le continent afin de commencer nos aventures à vélo en Thaïlande depuis Pak Bara. En tout, tricher en prenant des bateaux a économisé un peu moins de 100 kilomètres à nos mollets car nous aurions dû emprunter la frontière terrestre entre Kangar et Kamphaeng à Wang Prachang.

Bikes on a long-tail boat to Koh Lipe
Bikes on a long-tail boat to Koh Lipe

C’est ici qu’on se rend compte que les articles où on roule moins sont plus longs… Du coup, voici comme promis quelques statistiques de Malaisie :

  • 23 jours en Malaisie
  • 16 jours de vélo
  • 7 jours de repos/visites
  • Crevaisons : 1 (Armand)
  • 1171.6 kilomètres parcourus à vélos
  • 17 nuits à l’hôtel (principalement des OYO bon marché)
  • 3 nuits chez des amis
  • 2 nuits dans des warmshowers
  • 1 nuit dans un club de cyclistes
  • 0 nuits sous tente

Nous commençons notre journée typique vers 7h30 (au lever de soleil) et nous arrêtons vers 14-15h (quand il commence à faire vraiment chaud) pour garder une moyenne de 75km par jour pédalé.

Ci-dessous, l’itinéraire de notre trip à Singapour et en Malaisie :

Plus de photos dans les galeries de Malaisie et Thaïlande.

Enfin, merci à tous pour vos charmants commentaires. Bien qu’on n’y réponde pas systématiquement, on les lit tous avec beaucoup de plaisir.

7 Replies to “D’île en île de Malaisie vers la Thaïlande”

  1. Hey les sportifs!!

    Trop dingue ce que vous faites, je suis votre périple de très prêt! Merci de nous partager votre aventure, c’est toujours un plaisir de lire vos articles!!
    J’espère qu’on se croisera lorsque je ferai mon tour à vélo au Tadjkistan cette été avec Rodolphe et Quentin!!
    Bon courage pour le vélo, je pense fort à vous!
    Gros kiss
    Elé

  2. Vélo + îles, mmmmmmmm… Je lance un groupe pour vous offrir un « pédalo » à votre retour. :p

  3. Astonishing ! We enjoy visiting by procuration these legendary but completely unknown to me region. Also very impressed by your brilliant organisation, thrilling reports and photographs. Thanks and please continue !

  4. Quel magnifique reportage…. photos de grande qualité et commentaires qui animent notre imagination. C’est du bonheur de vous suivre… quelle découverte. Bonne continuation et à la semaine prochaine

  5. So good to know that you guys are doing well! Keep cycling… and stay safe during this period 🙂

  6. Merci pour ce reportage vivant et bien illustré. Quel bonheur de voyager de notre fauteuil ! Et pour vous, ca doit être tout à fait extraordinaire de découvrir des pays lointains sur vos vélos. Cyclisme, plongée, quel sera le prochain sport que vous nous ferez découvrir ? Quelles sont, en général, les réactions des personnes que vous rencontrez ? Comment vont les muscles après plus de 1000 km ? Vivement la suite 😉

  7. Merci pour ces jolis articles et superbes photos !
    Sympa de nous faire vivre vos aventures ! Que c’est beau notre planète !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.