Site Loader
Johanna on Thailand Route 401 nearby Khlong Phanom

Le soleil est déjà haut quand nous atteignons Pak Bara. Nous roulons nos premiers kilomètres en Thaïlande dans la chaleur et avec un vent de face. Nous n’avons pas l’habitude de rouler pendant de gros après-midi mais nous ne voulons pas perdre cette journée et réussissions à rouler 75km. En chemin nous rencontrons un couple de cyclistes québécois et discutons un peu avec eux, échangeant nos expériences respectives en Thaïlande et en Malaisie. Nous finissons la journée dans un motel tenu par une charmante dame qui ne parle pas un mot d’anglais, excepté « beautiful », mais est très accueillante. Un bon départ en Thaïlande !

Armand in a palm oil plantation, Sai Thai
Armand in a palm oil plantation, Sai Thai

Les jours suivants, nous essayons de prendre les petites routes, plus vallonnées que la grand route mais entourées de petits villages sympa. Les beaux arbres à caoutchouc s’ajoutent aux plantations de palmier dans le paysage. Nous prenons un après-midi relax dans la piscine d’un hôtel au sud de Krabi, mais nous sommes trop paresseux pour rouler jusqu’à la plage.

Johanna on Route 4118
Johanna on Route 4118

Nous passons par une mangrove mais le prix d’entrée nous semble trop cher et nous passons notre chemin. Nous dormons encore une fois dans un motel tenu par une famille très sympathique et nous finissons par cuisiner dans leur cuisine. Cela nous a permis de cuisine nos fonds de placard de Singapour. Il était temps et cela allégera nos sacs.

Sunrise over Khao Sok National Park seen from Khlong Phanom National Park
Sunrise over Khao Sok National Park seen from Khlong Phanom National Park

Chaque jour, le paysage est plus dramatique avec les rochers karstiques envahis par la jungle. Nous passons notre première nuit sous tente dans le parc national de Khlong Phanom. Malheureusement le camping est à l’entrée du parc, à côté du village et un karaoké nous empêche de dormir jusqu’aux petites heures. Cela ne nous décourage pas de nous lever tôt pour admirer le lever du soleil depuis un point de vue dans la jungle. Nous apercevons même quelques branches bouger, probablement des gibbons. De retour au camp, l’un de nos sacs est porté disparu. Il contient des accessoires pour notre réchaud. Nous soupçonnons les chiens qui ont tourné autour de la tente pendant la nuit. L’équipe du parc et les rangers sont d’une grande aide et cherchent le sac avec nous pendant près de deux heures autour du camp.  Nous partons finalement bredouille.

Camping in Khlong Phanom National Park
Camping in Khlong Phanom National Park

Nous nous rapprochons du barrage de Ratchaprapha ainsi que du parc national de Khao Sok. Deux endroits magnifiques, mais les excursions sont chères, donc nous décidons de nous diriger directement vers Khao Sok. Les derniers kilomètres dans les bois sont caillouteux et vallonnés. Nous devons pousser nos vélos dans quelques pentes bien raides.

Johanna on a steep bumpy road
Johanna on a steep bumpy road

Nous profitons de notre jour de pause pour réserver une excursion à la recherche de la rafflesia, la plus grande fleur du monde, qui tient son nom de Stamford Raffles, père fondateur de Singapour moderne.

Le lendemain matin nous sommes ébahis d’entrer dans la jungle, entourés du son des cigales, calao et autres oiseaux, mais nous sommes spécialement fascinés par le chant des gibbons. Malheureusement nous n’arrivons pas à les voir dans l’épais feuillage mais nous voyons quelques calao largup et un singe langur qui nous observe depuis son perchoir. La balade est très sympa, même si très moite, et il y a peu de touristes ici (la plupart préfèrent les descentes en bouées dans la rivière Sok ou le barrage tout près).

Armand in Khao Sok National Park
Armand in Khao Sok National Park

Une fois que nous atteignons le sommet de la colline, nous trouvons beaucoup de rafflesia. La plupart pourrissent ou vont bientôt s’ouvrir. Nous sommes chanceux d’en trouver une complétement ouverte. Elles ne fleurissent que durant 3 à 5 jours. Nous sommes très excités d’en voir une, étant donné que nous n’en avions pas encore vu après trois ans passés en Asie du Sud-Est.

Rafflesia kerrii in Khao Sok National Park
Rafflesia kerrii in Khao Sok National Park

Après cette journée reposante, nous enfourchons à nouveau nos bécanes pour rouler la longue route jusque Bangkok, qui est encore à 750km de distance.

Armand & Johanna on Thailand Route 401 and Khlong Phanom National Park in the background
Armand & Johanna on Thailand Route 401 and Khlong Phanom National Park in the background

Plus de photos dans la galerie.

5 Replies to “Jungles du sud de la Thaïlande”

  1. Ça donne envie ! Courage pour la route jusqu’à BKK ! Je me demande combien de kilos vous avez perdu, vous, le sac en moins, les fonds de placard de Singapour en moins… Ça doit commencer à se faire sentir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.